AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Un pensionnat dans une prison... Une nouvelle directrice psychopathe...
 

Partagez | .
 

 Une rousse sauvage apparaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elliot Saddler
avatar
Féminin Messages : 33
Date d'inscription : 05/01/2015
Localisation : Avec Joëlle
Humeur : Indéterminée
Age : 18
Feuille de personnage:
MessageSujet: Une rousse sauvage apparaît ! Mer 18 Fév - 5:25


   

   
Saddler Elliot


   
 

   
Informations

   Nom Complet : Saddler Elliot
   Surnom : Arachnéa ( même surnom que Joëlle ) ou Ellie/Leo selon comment vous voulez l'appeler.
   Date de Naissance : 11/98
   Lieu de naissance : Angleterre
   Âge : 17 ans
   Nationalité : Française/Anglaise
   Orientation Sexuel : Inconnue
   Métier/Classe : Sanguinaire
   Infos en plus : Elliot est narcoleptique.

   
Ton pouvoir

   Nom de ton pouvoir : Arachnéa version 2
   
Informations:
 
   
   
   
Physique
Physique
   
Visuel:
 
Elliot est une jeune fille de petite taille, 1m62 pour 48kg. Sous ses immenses pulls se cache un corps ni trop gros, ni trop mince, tout en restant du moins assez menue en vus de sa taille. Sa chevelure est d'une couleur rousse chatoyante et éclatante, mais on note une mèche tentée noir dans cette masse rousse et sa coupe de cheveux est pour du moins, originale. Comme tout bon roux qui se respecte, Elliot à la peau très pale, limite livide, les cernes sombres sous ces yeux n'aident pas les choses ce qui lui donne un aire maladif constant. Cependant elle garde un assez jolie visage. Elle possède également un piercing au coin droit de la bouche et un autre au sourcil gauche.
Venons en aux yeux; les yeux violet/rosé d'Elliot ont une particularité, l'un d'entre eux est bicolore. La pupille de son œil gauche est ornée d'une couronne couleur bleue cyan pimpante, anomalie génétique sans doute. On sent constamment dans son regard un certaine tristesse et fraîcheur, la luminosité glacée de ces yeux lui donne un regard limite rafraîchissant mais ces dernier peuvent devenir très expressif. Le visage ne changera pas, mais le ressenti dans ses yeux fera toute la différence. Cependant il faut être capable de voir cette différence, ce qui n'est pas à la portée de tout le monde.
Elliot ne montre jamais ses mains et ses bras, elle fait en sorte que les manches de ses sweeters soit toujours trop grandes de façon à les cachés car celles-ci sont recouvertes de cicatrices et blessures, dû à leurs transformation, qu'elle ne veut pas montrer.
Son corps est plutôt souple et agile, les jambes robustes et fermes. Même si sa poitrine assez volumineuse l'a gêne dans ses mouvements parfois.
Niveau vêtement, la jeune fille est assez punk dans ce qu'elle porte tout en ayant cet esprit confortable, elle ne se prend pas trop la tête. C'est souvent Joëlle qui les confectionnent pour elle. Il faut surtout que ce soit large et chaud pour bien pour pouvoir traîner dans sa chambre avec.

   
Caractère
caractère
   On ne peut pas dire qu'Elliot soit quelqu'un de très bavarde ni même douée avec les sentiments. C'est une fille avec un visage naturellement froid. Elle n'est pas douée non plus avec les mots alors quand elle ne sait pas quoi dire elle remplace la parole par le mouvement. C'est quelqu'un de toutefois très honnête et qui dira les choses cash, sans tourner autour du pot. Quitte à en devenir blessante. Elliot est également assez timide et ne va pas vers les gens, c'est une asociale qui préfère rester dans son coin. Pour éviter qu'on l'approche trop, elle fera même en sorte d'être désagréable et mauvaise langue avec ceux qui viennent lui parler. Quant on la remarque.
Il est facile pour elle de passer inaperçue vu sa discrétion, elle l'est tellement que parfois on peut être dans la même pièce qu'elle, sans se rendre compte de sa présence.
Mais lorsqu'elle se retrouve seule avec une certaine personne en particulier, ce n'est plus la même. Avec Joëlle, elle cherchera à le rendre heureux, à sa façon, avec des petites attention, parfois étrange, mais toujours avec l'espoir que cela rendra sa journée plus heureuse. Elle sera également plus chaleureuse et tactile avec lui. Cependant il est sans doute impossible qu'elle soit comme ça avec une autre personne.
Pour les goûts d'Elliot, c'est une Neet dans toute sa splendeur. Une Gamer, addict au univers virtuels des jeux vidéo, de la musique et des mangas. Vous la verrez souvent avec un casque sur la tête ou une console/manga dans les mains. D'ailleurs le fait d'avoir les mains constamment recouvertes par des manches lui à forgé une dextérité à toutes épreuves.
Elle aime aussi beaucoup manger épicé. Ça lui donne des coups de boost.
Car depuis toute petite, Elliot est narcoleptique, la faisant s'endormir à n'importe quel moment, elle peut aussi avoir de fort sauts d'humeur, capable de la rendre extrêmement agressive, la faire hurler de rire ou fondre en larmes pour rien. Ces crises sont rare mais si il y a un élément déclencheur elle n'arrive plus à se maîtriser.  
Elle peut avoir des hallucinations, visuels ou auditives, dans son sommeil comme éveillée. Ou encore faire des "micro siestes" dans quels cas elle continuera à parler, bouger, avancer, tout en dormant. Ça ne dure que peu de temps, mais à son réveil elle n'a aucuns souvenirs de ce qu'elle à fait. La nuit elle peut se réveiller brutalement en éprouvant une grande frayeur ou stress, une terreur nocturne. Son cœur battant anormalement vite et la température du corps sera assez élevé.
Mais puisqu'elle dort n'importe quand, elle a arrêtée de dormir la nuit, les passant à jouer ou lire ou regarder des films.
   

   
Histoire
Histoire
   C'était lors d'une froide soirée d'Octobre 1998, à Brighton, alors que le soleil couchant plongeait au loin dans la Manche, qu'une petite fille vint au Monde. Ce petit bébé au corps chétif avait la peau aussi pale qu'un malade et les cheveux aussi chaleureux que le soleil couchant. Sa mère lui a donné naissance sous un ponton de la plage, ayant nul part d'autre où aller. La mère de la petite fille était une belle prostituée qui a été la victime d'un "accident de travail".
La jeune prostituée âgée de 21 ans avait eut le coup de foudre pour un jeune bourgeois débutant dans une grande carrière et lors d'une soirée un peu trop arrosée à un bar du district où travaillait la jeune femme, la nature à put faire son travail. La jeune prostituée pensait qu'avoir cet enfant lui permettrait de pouvoir l'épouser et enfin avoir une vie stable avec l'homme qu'elle aimait, malheureusement elle avait beau se présenter à lui, proclament que cet enfant était le sien, l'homme qui ne pouvait se permettre de gâcher sa réputation et carrière en acceptant cette catin chez lui avec en plus un bébé qui pouvait être celui de n'importe qui. Il jeta dehors, à chaque tentatives, la jeune femme qui était désespérée de se sortir de cette situation. Désormais elle avait un bébé à nourrir et à soignée.
Au fil des mois, la vie et la santé de la jeune femme devenait de pire en pire, elle sacrifiait tous son argent pour sa fille, la conduisant à la famine et la maladie. Les jours et les nuits se faisaient de plus en plus froide et il fallait que cette jeune mère trouve une solution. L'idée de mettre fin aux jours du bébé lui avait traversé la tête mais chaque fois elle s'y refusait, elle n'y arrivait pas.
Lors d'une soirée de Décembre, la jeune femme, à boue de forces, laissa sa fille devant la porte d'une demeure bien particulière. Cela faisait des semaines que la prostituée traquait une famille capable d'accepter cette enfant et par le fruit de ses recherches et de quelques "collègues" elle finit par trouver un foyer aisé dont les le couple propriétaire n’arrivait pas à avoir d'enfants. La jeune mère attendit le bon moment pour laisser l'enfant sur le pas de la porte avant de sonner, et s'en aller.
La porte s'ouvrit pour laisser apparaître un jeune homme dans la trentaine, lorsqu'il vit le bébé endormit à ses pieds, il n'en croyait pas ses yeux, c'était un miracle. Il regarda autour avant de prendre le bébé emmitouflé dans un drap avec une note disant : " Prenez soin d'elle je vous en prie, je sais que vous en êtes plus capable que moi. Elle mérite une belle vie avec vous. Je ne saurais jamais assez vous remercier. "
Surprit par cette lettre, l'homme regarda le bébé, elle était fraîche et pale. Il a d'abord crut qu'elle était morte ou mourante mais lorsque cette dernière ouvrit les yeux, ses yeux d'un rose violacé brillant avec cette pupille gauche bleutée brillants dans la nuit. Il l'a trouva si belle, si fragile. Les larmes aux yeux, il accourra chez lui en appelant sa femme, criant au miracle.
Mais le couple avait toujours voulut avoir un garçon, alors à défaut d'avoir un garçon, ils appelèrent leurs fille Elliot.
Ainsi la petite Elliot fut recueillit dans cette belle maison, aimée et choyée, une belle vie se projetait devant elle.
La petite fille apprit très vite à marcher et était pleine d'énergie et d'amour, elle adorait faire des câlins, à ses parents comme aux animaux de la maison. Alors qu'Elliot avait 6 ans, elle a commencé à avoir des troubles du sommeil la nuit, à être fatiguée la journée, à pleurer, rire ou se mettre en colère pour rien. Inquiets, ses parents l’emmène chez le médecin, il faudra un peu de temps avant de pouvoir diagnostiquer avec certitude qu'Elliot souffrait de narcolepsie. Ce fut un choc pour les parents mais la vie continua.
Cependant plus le temps passait plus Elliot développait de symptômes et ses crises se faisait de plus en plus violentes. Souvent lors de ses crises d'humeurs, la petite fille aillait se mettre à briser ou déchirer des objets avec une anormale simplicité, comme des assiettes, des verres, ses jouets, des bouquins...Sauf qu'elle ne touchait pas les objets qu'elle brisait. Le fait de voir ces objets se briser seuls, effrayaient assez les parents de la petite qui ne comprenait pas non plus la situation.
A l'école religieuse, Elliot avait une assez mauvaise réputation. A cause de son œil bicolore, on disait d'elle qu'elle était maudite. Soit on la fuyait comme la peste, soit les garçons plus vieux qu'elle venait la provoquer ou la frapper pour montrer qu'il étaient plus fort qu'une malédiction.
La petite ne comprenait pas un tel comportement envers elle, elle n'avait jamais rien fait de mal envers les autres, elle n'avait jamais été méchante. Mais surtout, elle n'était même pas maudite. Peu importe les efforts qu'elle a fait pour se faire accepter, pour montrer qu'elle n'était pas maudite, personnes ne voulait rien entendre et les rumeurs perduraient.
Un jour, d'autres garçons sont venu s'en prendre à elle. Mais cette fois c'en était plus qu'assez. Blessée, humiliée et rabaissée devant tous l'monde, Elliot décida de contre attaquer. Elle se jeta sur ses agresseurs pour se défendre, mais avec sa force médiocre, elle se fit facilement plaquer au sol, se prenant des coups de pieds dans le ventre et dans le visage. Alors qu'elle priait intérieurement pour que cela cesse, les jambes de ceux la frappant se brisèrent dans un bruit de broiement sonore, suivie de près par des cris de douleurs intenses. Les deux victimes tombèrent au sol tandis que les deux autres qui tenaient Elliot la lâchèrent, sous le choc de ce qu'il venait de se passer. Personnes n'avaient compris, pas même elle.
Criant à la malédiction, les enfants se ruèrent sur leur proie, se munissant d'une pierre, il essayèrent de lui rentrer dans l’œil mais Elliot tentait de se le protéger avec sa main comme elle pouvait. La pauvre était terrorisée, elle souffrait de cette pierre qui lui ouvrait la paume de sa main et en un cri de rage et de douleur, tous ceux sur elle partirent voler violemment sur plusieurs mètres. Les autres sursautèrent et s'éloignèrent, certains même partirent en courant, apeurés par la scène. Les enfants continuait de se faire exploser contre le sol, provoquant de violentes giclée de sangs partout. Cette vision était horrible pour Elliot, morte de peur, elle finit par prendre la fuite, tous finissait brisé sur son passage, même la porte de l'école fut défoncée, laissant la petite s’enfuir dans la rue. Elle accourue aussi vite que possible chez elle, recouverte de sang et en larmes.
Une fois arrivée chez elle, ses parents n'en croyait pas leurs yeux. Leur enfant courant vers eux à toute vitesse. La petite avait besoin de la chaleurs de ses parents, trop de choses c'était passée et elle n'en pouvait plus. Mais alors qu'elle allait pour se jeter sur ses parents, elle vit la scène la plus horrible qu'un enfant puisse avoir sous les yeux. Ses parents, en une fraction de seconde, se firent comme compresser, broyer et démembrer, le bruit de leurs os se brisant violemment résonna dans l'entrée et leurs sang repeignit les murs qui l'instant d'avant était encore blancs.
Assez. S'en était vraiment assez. Elliot resta sans voix devant les cadavres broyés et difforme de ses parents. Cette vision était la plus insupportable de toute. Mais alors elle ressentit une douleur vive dans ses bras. En effet ses bras avait commencé à perdre leurs peau et à saigner, les os de ses mains claquaient à chacun de ses mouvements de mains. C'était incompréhensible. Puis une idée vint s'imposer à l'esprit d'Elliot. La malédiction était sans doute vraie. Si elle approchait les gens, ils mourraient. Folle de chagrin et de peur, la petite de 7 ans prit alors la fuite de chez elle.
elle courut sans s'arrêter, tomba de nombreuses fois, mais se relevait toujours pour courir encore plus. Elle cachait ses bras comme elle pouvait dans sa veste.
Pendant plusieurs jours elle prie la fuite, évitant les gens comme la pestes. Ne sortant de ses cachettes que lorsqu'il n'y avait presque plus personnes dans les rues. Elle s'était même recouverte d'une pièce de tissu sombre pour pouvoir mieux passer inaperçues. Contrainte à s'affamée ou a voler quelques aliments à l'étalage. Sa narcolepsie revenait de temps en temps, mais heureusement ça ne venait pas durant des moments qui aurait put lui poser problèmes. Cela restait occasionnel.
Un jour, ayant maintenant arrivée à Londres, devenant de plus en plus faible, Elliot s'endormit en bordure de ruelle, près des poubelles contre lesquelles elle se cachait. Les éboueurs venant ramasser les poubelles la prirent donc pour un sac, mais en prenant le tas de tissu noir, ils se rendirent compte qu'une enfant se trouvait dedans. Voyant qu'elle ne se réveillait pas qu'elle semblait être en mauvais état avec ses plaies sur-infectées, elle fut emmenée au poste de police pour être signaler. La police s'occupa d'elle et fit en sorte que ses blessures soit pansées et soignée. Au réveil de cette dernière, la police lui posa des questions sur où elle habitait, sa famille...Toutefois toutes ses réponses n’eurent jamais de réponses.
Ne sachant pas quoi faire de cette gamine, et voyant que personne ne semble la réclamée, la semaine d'après, elle est placée en Orphelinat.
Elle y passera 2 ans. Durant cette période, elle forgea sont caractère reclus, froid et mauvais. Elle n'avait aucuns amis et n'en voulait même pas. Se complaisant dans sa solitude, tranquille. Quelques garçons venaient parfois la taquiner mais dés le départ elle a sut se faire respecter, alors il n'y a jamais vraiment eut de bagarres ou de grosses engueulade. L'année d'après, Il y eut un niveau a l'Ophelinat. Il n'avait même pas nom et surtout, il semblait assez joyeux. Un peu trop d'ailleurs. Personnellement, Elliot s'en fichait de lui, elle avait même crut que c'était un fille jusqu’à ce qu'elle entende sa voix. Toutefois lui ne semblait pas s'en foutre d'elle. Elle avait remarquer lorsque celui ci allait se mettre à la fixer au loin, se mettant même à la suivre parfois. Il l'énervait assez.
Un jour en classe alors que le nouveau n'avait toujours pas de nom, la professeure lui demanda. Une illumination vint à l'esprit d'Elliot qui vit là un bon moyen de lui faire remarquer qu'elle ne l'aimait pas. Un avertissement de ne plus l'approcher. Sans crier garde elle se leva et déclara de sa voie froide et tranquille : << Puisqu'il ressemble à une fille, il n'a qu'à s'appeler Joëlle. >>. A cet instant la classe hurla de rire, Elliot satisfaite se rassoie mais elle perdit rapidement son sourire intérieure. Le sourire d'une rare douceur qui venait de lui être adressé par la personne dont elle venait, publiquement, de se foutre, la déstabilisa fortement. Il semblait réellement heureux de son prénom. Il l'a regardait de cet air doux avant de se retourner vers la professeure et lui dire fièrement : << Je m'appelle Joëlle madame ! >>.
Depuis ce jour, le jeune garçon semblait redoubler d’intérêt pour celle qui redoublait d'efforts pour l'éviter. Cette filature dura une année entière.
Avec le temps, Elliot grandissait et devenait de plus en plus mignonne, les mêmes garçons, maintenant âgés de 15-17 ans, qui la taquinaient depuis sont arrivées l'avaient déjà repérés.
Un jour alors qu'Elliot descendait dans la réserve pour prendre les ingrédients du déjeuner. Elle entendit des bruits de pas descendants dans la réserve. Intriguée mais trop occupées par sa tâche, elle n'y prêta plus attention. Soudainement elle entendit des voit l'interpeller, des voies qu'elle connaissait bien. C'était les fameux garçons. Ils la regardaient avec des airs vicieux et affamés. Là les choses allèrent très vite. Sans qu'Elliot ne puisse rien faire, elle se refit maîtriser par deux d'entres eux, tandis que l'autre se fit une joie de lui démonter le peu d'innocence qu'il lui restait.
Mais ce que personne n'avait remarqué, était la présence d'une autre personne personne dans la pièce. Joëlle, qui avait trouvé étrange que d'autres personnes que lui se mettent à suivre Elliot, de plus dans un lieu sans issues, les avaient suivis. Il avait assisté à cette tournante brutale, choqué par la scène, mais il en avait assez, après cette année à suivre la vie solitaire de cette petite, il s'y était attaché et la voir subir un tel sort lui était insupportable. Il se rua sur les agresseurs, pleins de rages envers eux et les tua sans hésitations. Les enveloppant dans un sarcophage de fils avant des les broyer violemment. Il avait aussi envelopper  la petite dans ses fils avant de prendre la fuite de l'Orphelinat. Ils n'étaient plus en sécurités ici.
Après cet incidents, La vie ne fut plus de tout repos pour les deux meurtriers. Squattant les bâtiments désinfectés, fuyant les autorités et forcer au vol pour pouvoir survivre au fil des ans. Malheureusement le vol n'était plus suffisant à leurs besoins. Ils devinrent alors des assassins, payés en échanges de leurs services. Des années plus tard, s'étant bâtis une forte réputations. Une grande mission leur fut confié. Détruire un clan entier de mafieux trafiquant japonais qui en gênait un autre. Leur mort mettait en jeu un énorme paquet de fric. Ils acceptèrent la mission et se rendirent dans le village qui leur servait de base. Mais une fois sur place, les choses ne se passent pas vraiment comme prévus.
Joëlle se fait trancher le trapèze gauche en tentant d'esquiver un coup de katana visant sa carotide. La scène se produisit sous les yeux d'Elliot qui n'avait pas vue le coup par surprise qu'on avait porté à Joëlle. Elle voit juste une grande quantité de sang gicler de ce qu'elle a crut, sur l'instant, être sa gorge, puis le corps de son seul et unique ami gisant sur le sol.
A nouveau, elle perdit le contrôle. Malheureusement cette fois ci fut beaucoup plus violente. Les pouvoirs d'Elliot avait beaucoup évolué, a un stade où en perdre le contrôle pouvait lui être fatale. Après avoir réduit le village en sang et en poussière, et en ayant blessé Joëlle aux côtes gauche dans sa furie en dépassant la limite de son pouvoir, Elliot ne supporta pas le choc mental et fit un arrêt cérébrale.
Elle fut ramené dans leur cachette temporaire par Joëlle qui avait put se recoudre ses deux blessures et qui durant plusieurs semaines, attendit désespérément le réveil de sa précieuse amie. C'est durant un soir que la jeune fille retrouva enfin ses esprits mais elle avait subit de gros dégâts cérébraux. Incapable de parler durant les première 24h, sont métabolisme était devenu beaucoup plus lent.
Depuis ce bain de sang, des autorités inconnues et beaucoup plus tenaces que les précédentes ce mirent à les prendre en chasse. La traque durant des mois, les poussant dans leurs derniers retranchements.
Lors d'une périlleuse course poursuite, les deux fugitifs furent poussés à fuir jusqu'en haut d'un bâtiments. Sans aucunes issues, fait comme des rats, l'un des agents en vint a tirer sur Elliot, au dessus du rein gauche, la faisant tomber du toit. Mais Joëlle qui avait essayé de la rattraper, tomba avec elle, venant s'éclater par terre en la serrant contre lui pour la protéger.
Au réveil de cette dernière, elle se trouvait dans un lit d'urgence, son ami à son chevet, ensemble dans une prison.
   


   
Derrière l'écran
Ton prénom ou pseudo : Loulou
   Ton âge : 16 piges.
   Comment as-tu découvert le forum ? : Merci Mme La Directrice !
   Votre présence sur le forum ? : Le week end surtout et parfois la semaine si j'ai le temps.
   Code du règlement ? : Validey par le cauchemar !o/
   

   © FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH' et modifiée par Elyana de Shikido !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nishimura Kobayashi
avatar
Féminin Messages : 165
Date d'inscription : 24/05/2014
Localisation : Dans mon café !
Humeur : Nyaah, aucune idée.
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: Une rousse sauvage apparaît ! Jeu 19 Fév - 1:27

Bonjour, Bonsoir ! J'ai tout lue, et c'est génial dommage que Kitto est absente, huhuhuhu. Elle aurait bien aimer avoir une amie du genre Elliot et Joëlle. (Elle a un style et un comportement bien à elle aussi. )

Bref, j'ai vue une petite faute dans ton histoire, tu dis que tu es née en 1998 et avoir 17 ans maintenant, mais on est en 2015 donc tu serais censée à avoir 16 ans! Wink Bon sinon, pour le pouvoir j'accepte, il est franchement intéressant ! J'aimerais bien te voir en combat avec ma petite Nishi-chérie.
Surtout, j'ai trouvé ça très drôle que l'un de tes yeux soit violet avec une couronne bleu cyan, tu as l'oeil de la couleur inverser de la mienne. (Elle a les yeux bleu cyan et le contour de sa pupille violet. o/)

TRÊVE DE BAVARDAGE, je te valide !

______________________


SIGNA HALLOWEEN 2014:
 

Merci Kumi~:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une rousse sauvage apparaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Zorua Sauvage apparaît ! [ With Wild Spirit ]
» Un tonton-Niko sauvage apparaît !
» Un NeroKyusi sauvage apparaît !
» Guezmo sauvage apparaît sur le forum !
» un artikodin sauvage apparaît! {rpcapture} (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Shikido :: Papiers administratifs :: ✄Présentations :: ✓Présentations Validées-