AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Un pensionnat dans une prison... Une nouvelle directrice psychopathe...
 

Partagez | .
 

 l'homme sent nom et le fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicos San
avatar
Masculin Messages : 154
Date d'inscription : 08/11/2014
Localisation : Dans mes pensée.
Humeur : Triste, problème ?
Age : 21
Emploi/loisirs : jeux video / lire / ordinateur
Feuille de personnage:
MessageSujet: l'homme sent nom et le fantôme Mer 28 Jan - 4:54

cela fais quelque semaine que je suis sur cette île. pour une fois je voulais prendre l'air. j'étais tanner de rester a l'intérieur des Etablissement. alors je m'habillais en tenue court. chandail a manche court noir et des pantalon court noir et pour finir des soulier noir. je sorti de l'établissement orné de mes lunette de soleil pour aller dans le jardin. ce milieux paisible où poussais tout sorte de fleur et plante de tout sorte. il y avais aussi un coin gazon avec un grand arbre plus loin. je m'assois dos contre l'arbre a l'ombre pour etre face a la magnifique flore qui décorais le paysage.

il fais beau et il fais chaud. qui pourrais rester a l’intérieur par un temps pareille ? et bien surement pas moi. enfin bref je ferma les yeux pour profiter du bruit du vent qui soufflais dans les branche, les doux crie des oiseau qui rendais l’atmosphère agréable et paisible. le bruit de léger bourdonnement d'abeille au loin qui cherchais sent doute a butiner des fleur qui me fi rapidement oublier que j'étais sur cette île. avent, j'aimais se genre de journée. je relaxais avec la fille dans les champ loin de tout stresse. dans mes souvenir. les journée comme sa, s'affichais sent aucun doute dans les meilleur moment de ma vie de vagabond.

je me demande parfois se qui serais arriver si tout cela ne c'étais jamais produit. peut-être que moi et elle on aurais pu sortir de cette vie de vol et de crime. et former une famille qui c'est.

plonger dans mes souvenir, je me suis revue la tenant dans mes bras suite a sa mort. a peine 20 minutes avent que les policier n'arrive a notre campement. elle étais si belle, c'étais sent doute la personne la plus gentille que je connaissais. c'étais l'une des seul personne qui avais pris le temps de me connaitre. et qui m'avais apprécier pour ce que j’étais. malgré mon pouvoir qui me différencia des autre. elle a trouver en mois l'humain doux et gentils que j'étais. mais bon, tout cecis est du passer me dirai vous. enfin bref

c'est a ce moment que je sorti de mon flash back. je sentais une présence proche de moi. je ne voyais personne dans les parage. je décida de suivre mon instinct malgré qu'il n'y avais visiblement personne dans le jardin pour voir si il y avais bien quelqu'un qui me regardais ou du moins qui étais proche de moi.

hey... il y a quelqu'un ? demandai-je sent plus attendre. je ne m'attendais pas a une réponce. peut-être je m'imaginais des chose. enfin bref je referma mes yeux en me demandent si j'étais devenu paranoïaque a force d'être sur cette île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.skyrock.com/m/profile/visites.php
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: l'homme sent nom et le fantôme Mer 28 Jan - 15:00

C'était une belle journée. C'est sur cette réflexion que j'avais décidé d'aller me promener dans le pensionnat qui était maintenant devenu mon chez moi... C'était drôle comme mot, "mon chez moi". Ce n'était dans mon habitude de penser à vivre dans un endroit fixe. Mais le pensionnat était un nouveau monde pour moi, une nouvelle opportunité que je n'avais pas l'impression de profiter pleinement. Cela faisait 2 semaines que j'était dans le pensionnat, et je n'avais parler à personne. Enfin, assez pensé à propos de cela. C'était une belle journée, et je glandais dans les couloirs du pensionnant, tournant en rond, regardant ce que je n'avais pas remarquer la première fois, puis je vit un jardin pendant mes rondes, et je décida d'aller en profiter. Quand je rentra dans le jardin, mon nez fut agressé par une foule d'odeurs que je n'avait alors, jamais senti...

Le temps passait, et je m'était habitué à l'odeur, et voir même à l'apprécier. Les fleurs, c'était joli à regarder, et cela tuait le temps. Le gymnase était fermé en moment, alors je ne pouvais pas aller m'entraîner, donc me voilà en train de contempler et d'admirer des fleurs. Étrangement, je n'était pas déplus par la situation que se présentait devant moi. La sérénité du jardin appaisait mes sens qui étaient toujours en alerte, puis, mes yeux eurent une transition. Le monde commença à perdre sa couleur, et voir même sa substance. Je garda mon calme face à une telle situation, ce n'était pas anormal pour moi que mes yeux réalisent une transition à mon insu. C'était bénin d'apparence, mais en ce moment, cela me dérangeait, car je regardais des fleurs de toutes sortes de couleurs, et le gris intangible ne me tentait pas...

Pendant que je réflechissais, je vit une lueur blanche se promener dans les couloirs, et elle se dirigeait en direction du jardin, et je réalisa que je n'était pas sous l'emprise complète de mon pouvoir... Rapidement, je me dissimula dans les fourrées du jardin. Mes réflexes avaient prit le dessus sur ma réaction, et j'attendis patiament que la personne s'en aille. Lentement, mon regard revint à la normal, et je perdit mon avantage visuel. Donc, me revoilà à être dans l'inconnu en attendant qu'il parte, mais il s'était adossé à un arbre, et il semblait rêvassé dans les mots qu'il murmurait des mots incompréhensibles. Puis je l'entendit se lever, et il semblait chercher de quoi, et il cria:

Hey... Il y a quelqu'un?

Bon, à quoi bon l'ignorer? de réflexe, je l'aurai assomé et jeter dans un fossé pour ne pas qu'on le retrouve avant un moment, mais le pensionnat n'était pas de mon passé, donc je sorti tranquillement des buissons, et je le regardit d'un air qui se voulait sympathique. Je prit le temps de le regarder avant de donner ma réponse. Il était plutôt grand, châtain, faux sourire sur son visage hébété, une tenue plutôt banal, puis je décida de lui répondre, espèrant de ne pas foirer mon coup:

Oui, moi, visiblement... Dis-je d'un ton froid
Revenir en haut Aller en bas
Nicos San
avatar
Masculin Messages : 154
Date d'inscription : 08/11/2014
Localisation : Dans mes pensée.
Humeur : Triste, problème ?
Age : 21
Emploi/loisirs : jeux video / lire / ordinateur
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: l'homme sent nom et le fantôme Mer 28 Jan - 23:14

je fi un léger sursaut. j'ouvra a nouveau les yeux. devant moi, un homme au cheveux noir sorti d'un buisson. je le regardais d'ou j'étais assis. il étais habiller tout en noir. il ne semblais pas méchant, il ne semblais même pas avoir d’émotions. l'une des première chose que je me demanda c'est... que faisait t'il dans ce buissons. enfin bref je garderais cette questions pour plus tard. pour l'instant je vais me présenter.


je ne t'avais jamais vue avent.... quoi que cela fais que quelque jours que je suis arriver ici... j'oublie encore mes bonne manière... je m'appelle nicos enchanter de te rencontrée. a qui ai je l'honneur de m'adresser ? dit-je avec le sourire.

je me leva par respect et me dirigea vers lui. je lui présenta ma main pour lui donner une pogner de main. je garda le même sourire.

et toi, depuis quand est tu ici ? lui demandai-je finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.skyrock.com/m/profile/visites.php
Contenu sponsorisé
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: l'homme sent nom et le fantôme

Revenir en haut Aller en bas
 

l'homme sent nom et le fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Shikido :: L'extérieur :: ✪Les espaces tranquilles :: •Le Jardin-