AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Un pensionnat dans une prison... Une nouvelle directrice psychopathe...
 

Partagez | .
 

 L'Appel des Astres [PV Himeka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: L'Appel des Astres [PV Himeka] Lun 10 Nov - 17:47


Renato Viglia              Himeka Airay

       


♥ L'Appel des Astres ♥










Les étoiles scintillent dans le ciel embrasé par des lueurs orangées et pourpres. Cette nuit-là, je n'arrive pas à m'endormir, alors je décide de quitter ma loge pour me promener dans le jardin, aux alentours du pensionnat. J'y serais sans doute plus à mon aise pour respirer un bon bol d'air frais et contempler les cieux constellés de milliers d'astres. Je progresse au milieu de la végétation luxuriante. La brise nocturne me chatouille les narines et me fouette agréablement les joues. Après quelques pas étouffés par les herbes hautes que je foule, je débouche sur un parc avec en son centre un belvédère en marbre, en plein cœur d'un terrain de jeux partiellement recouvert de broussailles par endroit.  

Un lieu paisible, où l'on se sent en totale harmonie avec la nature. Je me pose sur le banc en pierre avec dossier près de la terrasse, pour admirer la voûte céleste. La zone est éclairée par des réverbères épars dans le pâturage qui a guidé mes pas jusqu'ici. Au sein de ce parc, on trouve un toboggan, un bac à sable, des balançoires, un train en bois, une soucoupe tournante, ainsi qu'un cheval en bois à ressort. Un silence reposant règne en maître. J'ai l'impression d'être seul au monde. Libre comme l'air. Mais ce calme est légèrement troublé par les pas de quelqu'un. À en juger par la cadence irrégulière de la marche et des sons émis par les pas, je pense que cette personne n'a pas dû prendre le même chemin touffu que moi. Un chemin pavé en pierre, peut-être ? Sinon, je ne l'aurais peut-être pas entendue. Il faut dire que j'ai une ouïe fine, ce qui aide vachement. Je grimpe sur le lychen d'un vieil arbre et me cale sur la première branche.

De mon point en hauteur, j'ai une bonne vue d'ensemble malgré l'obscurité des lieux. Machinalement, mon regard est attiré vers les broussailles, car c'est de là que proviennent les sons, mais je ne vois rien. Je fais donc appel à mon pouvoir qui permet de voir à travers la matière sur une longue distance. Yeux fermés et mains jointes avec mes doigts entremêlés, je me concentre et fais le vide dans mon esprit durant quelques instants. Mes sens ne me trompent pas, je détecte la présence d'une jeune femme à une quarantaine de mètres environ, d'après la silhouette et la démarche gracieuse et féline. Je descends de mon perchoir, puis je m'avance à pas de loup vers le vieux train en bois en prenant garde de ne pas me faire repérer. La fille émerge des buissons, mais je reste planqué dans le train, à l'intérieur de la cabine de la locomotive.

À croire que les rails de ce train m'ont conduit jusqu'à la demoiselle... Le train n'est évidemment pas en marche puisque c'est un faux. Mais, bizarrement, je sens que mon destin est en marche. Et il me faut bien sortir de ma cachette tôt ou tard pour l'affronter, pour que les choses avancent bon train. Avec cette métaphore, je me laisse guider par mon instinct.

Dans un premier temps, je contemple la demoiselle et la détaille silencieusement. De la tête aux pieds. C'est une fille aux cheveux bruns avec de longues couettes partant en boucles et vêtue comme une lolita. Sa tenue est pour le moins extravagante, tout en s'accordant un minimum aux tons des ports vestimentaires des lycéennes. Ses yeux écarlates sont uniques. Elle dégage... un charme ténébreux, je dirais. Toutefois, elle ne semble pas m'avoir remarqué. Finalement, je sors de ma planque et lui fais un signe de la main pour la saluer amicalement.


Bonsoir. J'espère ne pas t'avoir effrayée. Mais c'est bien la première fois que je croise quelqu'un dans ce petit coin de paradis à une heure aussi tardive. Je suis le concierge, je fais ma ronde et... je prends l'air en même temps. Le ciel est magnifique ce soir, n'est-ce pas ?











Dernière édition par Renato Viglia le Jeu 29 Jan - 1:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Himeka Airay
avatar
Féminin Messages : 4
Date d'inscription : 08/11/2014
Localisation : Derrière toi.
Humeur : Enjouée
Age : 19
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: L'Appel des Astres [PV Himeka] Dim 11 Jan - 22:16


Renato Viglia              Himeka Airay

       


♥ L'Appel des Astres ♥



 





En cette magnifique soirée, je décide d'aller prendre l'air. À vrai dire, je fais comme chaque nuit, je laisse les étoiles me guider vers un lieux paisible où je pourrais libérer mes esprits de toute la noirceur qu'il contient. 
Alors, cette nuit, les étoiles me guident vers de hautes herbes, bizarrement je me laisse tenter vers ce chemin. Malgré que j'essais de faire le moins de bruits possible, tout ses herbes me l'empêche... J'espère ne pas me faire prendre par un enseignant ou un truc du genre, sinon sa serait la cata. Mais bon, je continue mon chemin tranquillement, puis je débouche sur un très vieux terrain de jeux. Il est entourés de toute cette broussaille, alors impossible qu'un enseignant sache que je suis ici. De plus, c'est très éloigner du pensionnat. Je contemple cette endroit magnifique, qui est éclairé par ces millions d'étoiles.Je me sens nostalgique à force de regarder ce terrain abandonné... Puis soudainement un homme sorti de dernière le train de bois. Celui-ci ce présente d'une manière bref... C'est le concierge du pensionnat.



Bonsoir, je me promène comme j'en ai l'habitude,cette nuit les étoiles m'ont guidés jusqu'à cet endroit. Bien sûr qu'il est magnifique le ciel, c'est rare qu'il y a autant d'étoiles... peut-être que ceci est un signe, voilà peut-être pourquoi nous nous sommes rencontré ? 


Je monte le regard vers les étoiles, puis je me mit à sourire. Comme si les étoiles me communiquaient quelque chose que je ne pouvais comprendre, mais je les remerciais d'un simple sourire.



______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: L'Appel des Astres [PV Himeka] Jeu 29 Jan - 3:30


Renato Viglia              Himeka Airay

       


♥ L'Appel des Astres ♥








Ses yeux rouges écarlates m'intriguent... Je ne pensais pas qu'il y avait des filles avec les yeux aux tons démoniaques, ici-bas ? Je l'observe lever sa jolie frimousse vers le firmament, et je dois avouer qu'elle est plutôt charmante. Je n'ai pas vraiment de projet pour la soirée, tout le monde est sagement couché dans son lit et mes rondes commencent à devenir monotones. Alors autant tailler une bavette avec cette inconnue.
Je m'approche d'elle, un sourire affable étirant sensiblement mes lèvres.

Va savoir...
Pourquoi ? Tu crois au destin ?
Rares sont les pensionnaires qui s'aventurent dans ce parc, au milieu de la nuit. Tu n'as pas peur de tomber sur un brigand ? Parce que même si le pensionnat est sécurisé, on n'est jamais à l'abri de quelques malandrins. Il n'y a pas si longtemps, aux abords du pensionnat, j'ai dû repousser une bande de loubards qui voulait abuser d'une jeune fille de ton âge. Ça n'a pas été sans mal, j'ai été blessé au bras droit mais l'infirmière de la pension m'a soigné, et puis je suis fort comme un bœuf. J'en ai vu d'autres. Sans parler que je dois veiller à la sécurité et au bien-être des demoiselles en détresse. Le taux de délinquance a drastiquement augmenté ces derniers temps. M'enfin bref, je ne voudrais pas t'ennuyer avec mes histoires.
À qui ai-je l'honneur ?

Cette longue tirade n'est pas dénuée de sous-entendus, car par "bien-être", je voulais parler de prendre soin d'une fille si l'occasion se présente. A-t-elle compris ce passage ? Je la contourne et pose une main sur une de ses épaules. Ses cheveux ont l'air très longs au vu du volume de ses tresses en spirales qui n'en finissent pas. En premier lieu, je peux sentir qu'elle a l'air d'être une solitaire. Mais je peux me tromper. D'ailleurs, j'étais un loup solitaire autrefois. Quoi que... Je le suis encore un peu, mais bien moins qu'auparavant. Je retire doucement ma main que j'utilise pour plaquer en arrière quelques-unes de mes mèches.

Eh bien, pourquoi ne pas nous assoir sur ce train ou un autre des manèges du parc pour nous connaître ? À moins que tu aies peur des inconnus, surtout la nuit ? Mais le concierge est là pour te guider dans quoi que ce soit, car les étoiles sont peut-être là justement pour que je te serve de guide...








Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: L'Appel des Astres [PV Himeka]

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Appel des Astres [PV Himeka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» L'appel du ciel...
» Appel au clan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Shikido :: L'extérieur :: ✪Les espaces tranquilles :: •Le Jardin-