AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Un pensionnat dans une prison... Une nouvelle directrice psychopathe...
 

Partagez | .
 

 [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Ven 4 Avr - 20:14



Tu regardes ta montre, il est 19 heures. Tu sais qu’elle est parfaitement réglée et pourtant le temps te parait être un accordéon. Il s’accourcit, il s’allonge, il n’avance pas normalement. Pourquoi ? Le temps est sensé suivre son cour selon une logique implacable. Tu le sais pour tu perds le fil. C’est à cause de cette fille, Kokatsuna. Depuis ta rencontre avec elle tu es étrange. Tu sais pertinemment pourquoi, mais tu essais de ne pas y penser. Les deux petits baisers, que tu lui a volé, n’étaient pas innocents. Tu regards encore une fois ta montre, 19h02. Tu es dans ta chambre seule. Les colocataires sont tous occupés à manger ou à se doucher. Les pauvres n’auront pas le privilège de te voir dans la chambre cette nuit. Tu as rendez-vous avec la fille qui hante tes pensées. Tu lui as fait porter une lettre lui donnant rendez-vous sur la plage, à minuit. Tu ne le fais pas par hasard. Tu ne connais rien au rapport homme femme, tu ne sais pas trop comment avancer.

Te voilà devant ta glace pour te faire beau. Tu examines ton corps nu, le détaillant. Tu soupires, comment te rendre présentable ? Tu te douches, te savonnes bien comme il faut, tout partout. Tu te brosses tes cheveux qui n’en n’ont naturellement pas besoin. Tu te brosses les dents et pour finir tu te met même un peu de parfum. En temps normal tu qualifies le parfum de coquetterie, mais il montre aussi l’intérêt que tu portes à la personne que tu vas voir. Tu finis par t’habiller, un beau jean noir, une chemise blanche et une tunique noire. Tu finis par ressembler à un véritable pingouin. Tu soupires pour la deuxième fois, tu ne sais pas si tu en fais trop ou pas assez.

Dans ta chambre tu attrapes un sac que tu as prévu pour ce soir-là. Dedans, le nécessaire pour le pic-Nic nocturne de ce soir. Tu attends patiemment 23h et tu finis par sortir des dortoirs en mode agent secret pour ne pas réveiller les gardiens. Tu te faufiles hors de la prison avec une aisance à faire pâlir les créateurs de celle-ci. Avant de faire se rendez-vous tu as tout planifié, retenue chaque couloir, chaque endroit de la prison et comment passer et où pour ne pas se faire voir.  Dans la lettre donnée à Kokatsuna il y avait un plan pour qu’elle puisse s’échapper aussi. Le fait de pouvoir se faire pincer rajoute du piment au challenge. Tu arrives sur la plage et tu contemples l’étendue d’eau devant toi. Tu admires cette immense plaine plate, mouvant selon les mouvements de la lune et les vagues roulant, sur lesquelles,  toutes sorte de chose flottant à la dérive s’écrasaient sur le sable se rempart naturel. La nuit le sable fin blanc prenait une teinte étrange, plutôt bleu. Quelques nuages qui voguaient au rythme du vent, faisant harmonies avec les vagues. Tu sors un drap, volé dans les bacs des linges propres et tu l’étends sur le sable. Tu continus ton programme avant que l’invité arrive. Tu rassembles des galets et forme un foyer pour y loger un feu. Allumer un feu avec un briquet ? You sucks bro. Tu sors une poudre rouge, c’est de la thermite. Une poudre capable de bruler à 2200 °C. Tu l’allumes et fermes vite les yeux. Même à travers tes paupières, tu sens la lumière et la chaleur irradier. Tu ouvres les yeux, tu découvres des flammèches reposant sur un tas de cendre et le coté intérieur du foyer était fondu. Tu remis du bois, allumas quelques bougie et tu te mis en tailleur en fermant les yeux. Aller-t-elle venir ? Comment serait-elle vêtu ? Porterait-elle se rendez-vous comme un peu plus qu’un simple rendez-vous ?


Dernière édition par Midori Mohles le Sam 5 Avr - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Ven 4 Avr - 21:44



«Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé»

Rendez-vous & 00:00



Musique d'ambiance





Je revenais d’un cours bien tranquillement. En entrant dans ma chambre je vis à mes pieds une lettre dans une enveloppe. Elle avait dû être glissée sous ma porte par quelqu’un visiblement. Je me penchais et la prise entre mes doigts. Je ne l’ouvris pas de suite. Je commençais par aller prendre un bon bain chaud la laissant sur l’un de mes meubles. Dans le bain je me massais la tête faisant pleins de bulles et de mousses. Mon shampoing était à la vanille. Une odeur apaisante et naturelle. Je me mise donc à penser à Midori. Le jeune homme que j’avais rencontré sur la terrasse l’autre jour. Je me remémorais la suite des évènements de cette journée tant bien que mal mouvementer. Il m’avait bien dit qu’il me donnerait une lettre pour m’inviter. Une lettre ! Je sorti du bain très rapidement, laissant des nuages de mousses sur le parquet glisser derrière moi. D’une main, je pris l’enveloppe et l’ouvris vivement. Je soutirais le papier de l’intérieur pour en voir le contenu. J’étais très intriguer de voir ce qu’elle allait contenir.

Chère Miss. Kokatsuna,

Voici la lettre que je vous avais promis pour vous avisez de notre rendez-vous. Donc, ce soir à Minuit à la plage de Shikido. Je vous attends.

Midori

Ps : Voici de second papier dans l’enveloppe est une carte pour que vous puissiez sortir de l’école sans soucis, ou du moins le moins possible.


Je trouvais très charmant d’avoir envoyé une véritable lettre comme celle-ci. Je la remis dans son lit. Je regardais l’heur et je vis le nombre 21 :30. Je retournais alors vite fais dans la baignoire pour faire les quelques finissions. Sortie de mon sauna privée, j’ouvris m’a penderie regardant mes quelques morceaux de linge. J’avais envie de l’épater. Je pris l’une de mes robes, elle était buste. Elle était bleue comme l’eau de la mer en pleine nuit accompagné d’une ceinture argentée au niveau de l’estomac. Je ne mis aucun bijou avec ne voulant pas être encombré de ces dernier. Comme soulier, j’avais mis des ballerines bleu comme ma tenue, mais quelques paillettes en étaient saupoudrer. Maintenant que j’étais habillée il ne me restait qu’à me peigner.

Je m’assis sur le banc de ma coiffeuse, pris ma brosse et je brossais mes cheveux qui avaient eu le temps de sécher. Je me fis un chignon ballerine avec quelque couettes qui en ressortaient, mais je n’étais pas certaine de le garder tout la soirée puisque cela m’énervais déjà. Un léger soupçon de mon parfum à la vanille comme mon gel douche. Pas besoin de maquillage, je ne voulais pas changer mes idéologies seulement pour une sortie romantique. Enfin, j’espère qu’elle le saura. Je regardais mon cadran un seconde fois. Il indiquait 23h. Je devais me dépêcher à terminer. Je mis un verni sur mes longs ongles. Il était argenté, je ne m’étais pas cassé la tête. Je pris mon foulard et l’enfouis dans mon petit sac four tout que je posais justement sur mon épaule fin prête à sortir.

Je fermais doucement la porte derrière moi et marchais non chalamant dans les couloirs de la prison afin d’en sortir par la porte principale. Je n’avais croisé personne. Et bien coup de
Chance, habituellement j’aurais dû user de mon pouvoir mais je n’en ai pas eu la chance cette fois-ci. Lorsque j’étais sorti de la pension, il était 23 :45. J’avais précisément 14 minutes pour me rendre à mon rendez-vous. Je me mise en marche vers la plage, j’avais les yeux brillant d’excitation. Plus je m’approchais, plus je voyais une lumière éclairer mon chemin, je marchais droit vers cette douce lumière et la chaleur quelle projetait m’attirait aussi.

Je me stoppais. Pourquoi ? Parce que maintenant, j’étais droit face à Midori. D’une voix charmante je interpellais.

« -Bonsoir Midori. »

Un petit rire sorti de mes lèvres en le regardant. Cette personne, je n’étais pas moi-même avec…

Codage by TAC

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Sam 5 Avr - 19:28




Tu passes un court laps de temps à écouter le son de la mer, celui du vent et du crépitement du feu se mêler dans cette mélodie nocturne. Tu n'eues pas longtemps à attendre avant que la demoiselle qui devait te rejoindre fit entendre sa belle voix. Quand tes pupilles aux couleurs de feu, elles s'instillaient de mille lueurs grâce aux véritables flammes, se portèrent sur Kokatsuna, tu crus être en train de rêver. Premièrement la belle jeune fille était venu, deuxièmement elle avait pris soin d’elle pour toi, troisièmement personne te t’avais porté autant d’attention. Dans ta tête te parues s’écouler une éternité. Tu réfléchissais à quelle phrase dire pour pas passer pour un idiot dès le début. Dans cette immense bibliothèque mentale, tu cherchais des phrases ou des actions qu’un homme se devait de faire au premier rendez-vous.

Tu te rapprochas donc de Kokatsuna d’un pas décidé, mais néanmoins élégant et tu lui déposas un baiser délicat sur le dos de sa mains gauche, la main du cœur. Tu l’as pris doucement par la taille et lui murmura à l’oreille :

-Bonsoir douce fée.

Ta main, posée sur le creux entre les côtes et le bassin, l’emmena de façon délicate à s’assoir sur le drap. Tu  sortis doucement les bentos que tu avais préparés. Quel mal avais-tu eu à les faire ! La cuisine nippone était extrêmement complexe. Et voilà, tout était là et tu ne savais pas quoi dire, ni quoi faire pour ne pas laisser s’installer un silence gênant. Tu t’assis à son côté gauche, face à la mer, le feu sur votre droite. Tu la regardais encore et encore tellement tu la trouvais belle. Tu aurais aimé qu’elle ait les cheveux détachés, mais tu appréciais le fait qu’elle se soit embêtée à se coiffer pour toi. Tu décidas que se soir tu fermerais les portes de ton palace mental, le temps de la soirée du moins.
-je suis heureux que vous…. Tu sois venu. J’ai eu peur que tu ne me poses un lapin et de passé cette charmante nuit seul. Tu vas me trouver nul mais je ne sais pas quoi dire, moi à la mémoire infini et au savoir immense, devant tes deux iris rosé et ta chevelure de jade, et bien je perds mes moyens. Et quand je t’ai embrassé la dernière fois, je ne jouais pas la deuxième fois. Je l’ai fait car j’aimais cela.

Tu t’allonges sur le dos, laissant volontairement un rapport de faiblesse par rapport à Kokatsuna. Tu lui souris et tu continuas à lui parler.

-J’ai dû lire quelque part qu’au premier rendez-vous, il fallait éviter de sauter sur son partenaire pour l’embrasser ou autre, bien que l’envie ne me manque pas, et de parler sur soi et de ses défauts. Alors mais défauts, je suis un sociopathe arrogant et extrêmement enclin à faire souffrir les gens qui me dérangent. Je suis dépendant à un nombre de drogue qui ferait démissionner un nombre incalculable de flic ou médecin. Je suis puceau et je n’ai jamais eu ni copines ni amis.

La dernière phrase t’as échappé mais tant pis. Tu lui caressas doucement la main, en espérant qu’elle ne partirait pas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Sam 5 Avr - 20:51



«Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé »

Défaut & Caresses



Musique d'ambiance





Un feu de camps brillait à côté de lui et un drap blanc était étendu près. Le tout accompagné des doux sons des vagues et de l’eau. Je le vit s’approcher avec certitude vers moi prenant l’une de mes mains  que j’avais pris le temps de manucurer avant qu’il ne l’embrasse. Ce geste était très envoûtant. Sa main était posé sur ma taille et il s’approcha de mon oreille y murmurant trois petits mots qui me fit sourire de plus belle. Puis, surprise je me laissais guidé par ses galanteries.

En s’asseyant doucement sur la couverture, je regardais en détaillant un peu plus l’habit et le physique de mon interlocuteur qui avait l’air de chercher quelque chose.  Un habit plutôt classique et chic. Noir et blanc. Les cheveux à l’apparence soyeuse. Je clignais des yeux et me mise à contempler le feu. Une douce chaleur se portant à eux. Splendide mis en scène. Il avait vraiment fait de son mieux pour cette belle ambiance. Tu le vis ce retourner vers toi tenant dans ses mains une boite de Bento. Il avait même préparé à manger. Il prit place à mes côté laissant la nourriture de côté quelques instant. C’est là qu’il se mit à ne plus bouger me regardant. Je voyais bien ses yeux me détaillé comme les miens avaient fait avec lui quelques temps avant. Je regardais ses iris qui avaient l’air de danser à cause du reflet des flammes.  Ses yeux pointaient mes cheveux. Je me mise à réfléchir. C’est à ce moment que j’entendue sa belle voix résonner.
« Je suis heureux que vous…. Tu sois venu. J’ai eu peur que tu ne me poses un lapin et de passé cette charmante nuit seul. Tu vas me trouver nul mais je ne sais pas quoi dire, moi à la mémoire infini et au savoir immense, devant tes deux iris rosé et ta chevelure de jade, et bien je perds mes moyens. Et quand je t’ai embrassé la dernière fois, je ne jouais pas la deuxième fois. Je l’ai fait car j’aimais cela. »
Cette franchise, je l’aime bien. Au moins, je sais qu’il est sérieux et que je peux l’être moi aussi. Mais… il manque une petite touche de ma part.

« Lorsque l’on m’invite et que j’accepte, je tien ma parole. Je déteste faire des promesses, mais lorsque cela arrive, je les respecte. Et j’espère que tu ne te joue pas de moi, car si c’est le cas et que je le découvre, je crois que tu te doutes de quoi je suis capable, non ? Mais cela n’arrivera pas, j’en suis certaine. Surtout qu’en ce moment tu es seule à la merci de mes yeux roses. Et il faut le dire, moi aussi j’ai apprécié ton baiser. »

Je le regardais rieuse, mais avec un sourire chaleureux cacher, enfouit sous ma carapace. Le moment que je dise cette phrase, il c’était coucher à côté de moi. Et il à recommencé à me parler, mais de lui.

« J’ai dû lire quelque part qu’au premier rendez-vous, il fallait éviter de sauter sur son partenaire pour l’embrasser ou autre, bien que l’envie ne me manque pas, et de parler sur soi et de ses défauts. Alors mais défauts, je suis un sociopathe arrogant et extrêmement enclin à faire souffrir les gens qui me dérangent. Je suis dépendant à un nombre de drogue qui ferait démissionner un nombre incalculable de flic ou médecin. Je suis puceau et je n’ai jamais eu ni copines ni amis. »

Il était plutôt mignon. Voir comment il si prenait. Tous ses défauts, n’avait-il pas peur que je part ? Bien sûr que non, nous sommes dans une écoles/prison et il sait bien que je suis classé folle, alors pourquoi penserait-il ainsi. Je pris une grande inspiration et lui proposais, en lui faisant signe, de venir mettre sa tête sur mes genoux. Puis, je répondis à mon tour au sujet de conversation.

« Et bien, alors je suis en compagnie d’un cas sociale, qui aime faire souffrir,  qui ingurgite de drogues et qui est inculte en relation amoureuse. Je m’en balance de ces défauts. Moi, je suis aussi pire. Manipulatrice et j’aime ça, faire la souffrance, utiliser pour mon comte… Et plein d’autre. Mais, t’inquiète, je te ferais pas ça. En tout cas, j’espère. »

Je lui fis un petit clin d’œil et reportais ma vue au feu. Il était un petit peu loin et j’avais quelques frissons. J’étais pour prendre mon écharpe et j’observais qu’elle était trop loin. J’en restais donc ainsi.

« Ah oui ! Je ne suis pas douer avec les relations plus qu’amicale… Et puis, je, je…  te remercie tout de suite pour ce rendez-vous et tout avant que je ne l’oublie plus tard. »

Je portais mon bras doucement à la chevelure de Mido avant de les caresser en constatent qu’ils étaient très soyeux.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Sam 5 Avr - 22:24





Kokatsuna allonge ta tête sur ses genoux, ce qui provoque deux réactions sur ton corps de jeune homme. Tu sens ton cœur battre de façon irrégulière, comme une machinerie qui s’emballe et tu sens une bosse se former entre tes jambes. Cette fille, sa présence, son odeur, son corps, tout dans sa personne t’attire. Elle te dis qu’elle se fiche de tes problèmes et elle semble partager ton gout pour la souffrance des autres, bien que toi tu créer de la souffrance principalement morale. Elle te menace gentiment de te tuer si tu joues avec son cœur. Tu n’en vois pas l’utilité. Quand elle te touche, te regarde, tu ressens comme des impulsions liées à la drogue. Elle te caresse les cheveux et te remercie pour le rendez-vous. Tu te sens bien et tu n’as pas envie de bouger, juste de vivre le moment présent et de profiter des genoux de la douce créature qui s’occupe de toi. Pour la première fois de ta vie, tu te sens vivant pour une autre raison que lire ou te droguer. Tes pupilles de feu remarquent instantanément que la douce à froid. En homme galant que tu es, tu enlèves ta veste et lui passe autour des épaules.

Tu t’en vas remettre des buches sur le feu et tu le vois grandir et crépiter. En te rapprochant doucement de Kokatsuna, tu te places devant elle et lui défais ses deux chaussures. Doucement et en faisant attention de ne pas la chatouiller, tu commences à lui masser les pieds, les mollets et les mains, les avant-bras. Tu te stops car le feu commence à diffuser une chaleur intense, qui te brûle sous ta chemise. Tu défaits un bouton puis deux. Vous vous regardez longtemps, vous mangez lentement, tu lui donnes, pour quelque sushi, la béqué. Tu lui donnes un verre, il est rempli de champagne. Elle boit une gorgée et en renverse un peu sur son coup. Tu lui embrasses cette partie du corps, si sensible aux baisers. Tu lèches tout le champagne et tu remontes doucement jusqu’aux lèvres de celle qui te fait brûler intérieurement. Tes lèvres caressent les siennes, doucement d’abord, puis avec un peu plus de fougue et d’assurance. Ta langue lui parcoure ses lèvres et retourne à sa place.

Tu te rallonges sur le dos, sur le drap blanc. Avec ta main tu attires la belle jeune fille contre toi, à se coucher aussi, lui laissant la liberté sur ses mouvements. Cette fille possède deux dons, celui de faire souffrir et celui de t’embraser, de te donner autant de désir qu’il est possible de l’imaginer. Tu l’as regarde, couché et tu attends.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Sam 5 Avr - 23:43



«Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé»

Attirance & Nouveautée



Musique d'ambiance





Il avait finalement pose sa tête sur moi. Je pouvais encore mieux sentir la douceur de sa chevelure, mais aussi celle de sa peau. Avec mes doigts, je venais aussi titiller ses oreilles en les caressant doucement. Descendant plus vers son cou, je sentais ses pulsations. Un pou assez rapide et aléatoire, il n’avait pourtant pas une mine malade, cela devais signifier autre chose. Je continuais mes caresses sur sa joue en alternant de au cou. Puis, je vis mon partenaire se redresser doucement me couvrant de son veston noir. Il avait remarqué mes quelques frissons. Il c’était posté devant le feu en tentant de raviver la flamme. Il n’eut pas de difficulté à y arriver. Le temps qu’il a le dos tourné tu hume l’odeur du veston. Une odeur masculine et subtile s’y était immiscée. Puis je me remise à le regarder. Non pas le feu, mais Midori. Le son de la mer et des crépitements du feu m’emportaient dans une autre réalité.

Je le sens m’enlever mes ballerines. Puis, il prit mon pied doucement et se mit à faire de petites pressions très doucement un peu partout sur mon pied. Je regardais intriguer pour commencer, mais par après il se mit à remonter mes jambes ainsi que mes mains et mes avants bras, tout ceci me donnait des frissons et mon cœur battait très fort et inhabituellement. Mon cœur, il battait la chamade. Juste en y pensent, je me fis rougir moi-même, sans vraiment comprendre pourquoi. Je savais que j’avais une attirance pour lui, mais à ce point ? Il se stoppa et déboutonna sa chemise, d’où j’étais je voyais très bien son tors dans l’encolure. Je penchais doucement la tête l’admirant. Je me mise donc assise en indien. Il ouvrit la boite à manger et nous, nous mirent à tout déguster. J’étais tranquillement sur le point de me prendre un sushi que nos deux mains se touchèrent. Il finit par me le donner lui-même et m’embrasser. J’aimais bien sentir son souffle contre ma peau. Nous discutions, entre tous ces petits moments. Après avoir mangé une bonne partie du repas, Midori nous versa un vers de champagne. Maladroitement je pris une buvette, mais une petit goûte glissa le long de mon cou. Je déposais mon vers venant pour prendre une serviette, puis au moment où je m’en attends le moins, je sens l’une des mains de mon Hôte se déposer près de mes hanches et la secondes passait complètement de l’autre côté de mon corps, déposant ses lèvres sur mon cou en le léchant. Un petit son de surprise sorti de ma bouche. Il remontait jusqu’à mes lèvre ou moi, je le pris au hanche le tenant bien fort. Nos bouches étaient en harmonie. C’était assez clair. Puis, je le laissais s’écarter. Il se coucha toujours à côté et c’est là qu’il m’attira près de lui. Je tombais tout près de lui et mes cheveux c’étaient détachés accidentellement, alors ils s’éparpillaient un peu partout autour.

Je me collais à mon beau et je viens déposer mes mains sur son torse doucement. Peu à peu, je m’approchais toujours plus de lui. C’est à une distance non-percevable, que je viens à mon tour l’embrasse au creux de son cou et près de son oreille. Je passais une de mes jambes en crochet à la sienne. Je sentais aussi son odeur. La même que celle de son habit. Je lui enlevais calmement sa chemise restante et je lui massais les épaules. Je me m’approchais de son visage le cœur battant et lui fit un bise sur le bout du nez, puis je l’embrassais sur la bouche lui mordillant les lèvres.
Codage by TAC

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Dim 6 Avr - 19:51

broken heart by michael ortega  on Grooveshark





Vous vous embrassez fougueusement pendant de longues minutes. Quand tu te couches sur le drap, ta douce t’accompagne et passe une de ses jambes sur la tienne.  Doucement, calmement, elle t’enlève ta chemise. A cet instant précis, tu n’es plus qu’une flamme, ton corps est bouillant. Le vêtement qu’elle t’a enlevé dévoile ton torse qui se soulève doucement, d’un rythme que tu essais de réguler tant bien que mal. Tu penses que tu n’es rien, rien d’autre que homme parmi tant d’autre, un grain de sable sur une plage.  Tu connais le sens d’un nombre de mot hallucinant et pourtant tu ne sais nommer ce que tu ressens.  Tu sais que tu ne peux déjà plus te passer de cette fille et si elle te manipule tu n’en as que faire. Toute ta vie tu as vécu dans la misère sociale, personne ne t’approchait. Et cette nuit, tu es sur la plage, un feu de camp pour seul lumière et la lune pour seule témoin.

Tu attires doucement Kokatsuna contre toi, de façon à qu’elle soit à cheval sur toi. La jeune fille à califourchon sur toi, une jambe de chaque côté de ton corps pouvait surement sentir ton désir qui se manifestait clairement entre tes jambes.  Cette position traduisait parfaitement la situation : cette fille pourrait faire ce qu’elle veut de toi. Tu regardes ses beaux iris rosé en passant tes mains dans ses cheveux. Tu en hume le parfum, exquis, à la vanille. Tu sens ton désir exploser en toi, et tu observes des réactions de désir chez ta partenaire. Tu t’étais promis d’essayer d’être un garçon normal cette nuit, mais cela fait partie de ton être. Tes mains glisses le long de son visage, de son cou, puis de ses seins, pour arriver enfin sur son ventre. Tes doigts effleurèrent la ceinture d’argent, puis  d’un geste expert, tu fis sauter la boucle. Doucement tu lui fais glisser le long de ses cotes.  Tes mains remontent le long de son corps en appuyant sur des points nerveux, destiné à la détendre et lui procurer du plaisir.

Tes mains sont à présent dans son dos et elles s’amusent avec  sa fermeture de sa robe, pour finir par la prendre et la descendre le long de son dos. Tu l’aide à enlever ses bras de sa robe et tu la contemples. Sa robe que ses hanches retiennent de tomber, une peau claire et douce, une poitrine magnifique, que seul un soutient gorge te retient de voir. La regarde et calme un peu tes ardeur, tu lui laisse l’occasion de te déshabiller et de finir de se dévêtir, pour ne pas la brusquer.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Dim 6 Avr - 20:42



«Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé»

Appréciation & Plaisir



Musique d'ambiance





Bien assez rapidement, je me retrouvais à califourchon par-dessus ce jeune homme aux yeux orangé. Je sentais très bien un phénomène naturel se passer chez le garçon, un désir probablement des plus ardents et profond. Je le sentais jouer dans mes cheveux de ses mains et aussi me caresser partout et doucement. Ses doigts parcouraient ma joue, mon cou, déviant sur mon ventre.  Il m’avait enlevé ma ceinture en deux temps trois mouvement alors que moi ça m’avais quelques petites minutes la mettre. En ramenant ses mains vers le haut, je sentais des frissons me parcourir l’échine avant de me mordiller les lèvres aux sensations procurés.  J’inspirais à ce moment aillant le sentiment d’être beaucoup plus détendue.

C’est en sentent glisser ma robe doucement vers le bas que je sentis encore plus les mouvements de mon buste se soulevant et entrant, un peu plus rapidement encore. Je me mis en position assise enlevant sérieusement ma robe cette fois-ci. Je la laissais de côté me reportant à mon compagnon nocturne. Je me remets à fixer mon beau qui se trouvait sous moi et à lui déboutonner son pantalon. Une fois le bouton hors du chemin, je pris de mes deux mains le jean noir en tirant vers le bas en lui soutirant laissant seulement son boxeur et la bosse un peu plus visible.

J’étais maintenant étendu sur le côté gauche de Mido la tête dans le cou. Je léchais le long de celui-ci jusqu’à son globe d’oreilles que je pris en bouche. Je le mordillais, le suçait et le léchais pendant que mes mains elles, elles se promenaient tout le long de son torse passant sur l’un de ses boutons de chère que je me mise à tortiller doucement. Je redescendis toujours en gardant le contacte de la langue sur sa peau, jusqu’à son tétons gauche et je lui fis un traitement similaire à celui de son oreille, mais un peu plus intense.

Mes mains elles étaient rendues sous l’élastique de ses boxeurs flattant délicatement ses cuisses remontant à son ventre, toujours en évitant son sexe, pour l’instant.
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Dim 6 Avr - 21:43





La belle nymphe à tes cotés retira élégamment sa robe, révélant son corps de façon encore plus explicite. Etendu à ta gauche, la jeune fille commença à s’occuper de te déshabiller. Ton désir était manifeste. Elle te mord l’oreille, la suce, la lèche. Ses mains te caressent le torse. Puis elle descend plus bas, sur tes tétons. La sensation de plaisir que te procure son traitement te fait s’échapper un râle de plaisir. Ses mains s’amusaient à tourner autour de ton sexe sans le touché, faisant battre le sang dans celui-ci au point dans avoir mal. Elle s’amusait avec ton désir et voulait que tu lui saute dessus. Tu l’allongeas de façon fauve sur le dos, en lui décrochant le soutien-gorge. La belle, allongé n’avait plus que sa culotte pour lui couvrir son corps. Vous étiez à égalité.

Tu commenças par embrasser ses seins, sans toucher les petites extrémités, rendues dures par le plaisir. Tu mordilles à ton tour ses tétons, mais tes mains vont plus loin, tes doigts s’amusent avec son entre jambe, le gouffre sacré du plaisir. Tu t’amuses, tu la sens se cambrer sous les assauts de tes mains. Dans le noir entrecoupé de lumière du feu de camp, tu lui retires son dernier vêtement. Tu descends le long de son corps pour finir entre ses jambes. Doucement et avec des caresses, tu lui écartes les cuisses, pour finalement les lécher. Tu continus plus haut pour finir dans son intimité. Tu lèches ce petit bout de chaire qui procure tellement de plaisir aux femmes. Et tu continus, comme cela pendant cinq minutes. Tu ne savais pas très bien ce que tu faisais, mais quand elle gémissait tu savais que tu avais bon. Tu remontes le long de son corps et fini par l’embrasser. Vous êtes l’un contre l’autre. Tu attrapes ton sac et en extrait un petit carré. Tu l’ouvres et déploies ce qu’il contient sur ton sexe. Tu es au-dessus de Kokatsuna, que tu regardes avec passion. Tu l’embrasses et tu guides la lance du triomphe entre ses jambes. Et tu donnes un petit coup de bassin.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna] Lun 7 Avr - 4:21



«Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé»

Jouissance & Certitude



Musique d'ambiance





Je n’en eu plus pour longtemps à m’amuser avec lui, car lui donnant son désire ainsi, je le fis devenir plus brusque un peu. Il me posa sur le dos m’arrachant pratiquement mon soutien-gorge qui laissa plus loin. Mon buste était maintenant complètement à vue tout comme le sien que je regardais et avec lequel je me suis amusé quelque fractions de secondes plus tôt. Je sentais sa langue humide jouer avec mon sein ce qui tendu ma respiration à la base. Se dirigeant vers mes pointes, mon Adonise ce mis à s’occuper d’eux. Je viens accrocher mes bras autour de son cou me tenant à lui, car je sentais ses doigts chauds s’approcher de mon intimité. Il finit par m’enlever ma culotte en me la retirant complètement et il remontait en me léchant les cuisses. Je serais légèrement les dents avec la sensation qu’il me donnait, mais c’est lorsqu’il arriva à mon entre que je contractais mes muscles fessiers. Je me mordais l’intérieur des joues laissant des petits sons de plaisir sortir d’entre mes lèvres un seconde foi. Je trouvais étrange la position dans laquelle j’étais, parce qu’en générale c’était moi qui dominait les autre et non l’inverse, mais cette fois-ci c’était totalement différent. Je me cambrais doucement pendent ses petites attentions. Mon pou était très accéléré et mon cœur aussi. Mes idées étaient manifestement confuses et mon corps brûlait. J’avais l’impression que l’homme charmant qui se tenait maintenant collé à moi était une forêt en feu et que je me trouvais au centre de celle-ci.

Je savais qu’il venait de ce redressé, car la chaleur de ses lèvres contre les miennes c’était éteinte. Je le vis ce mettre une protection, puis il revient m’embrasser avec passions. C’est au moment où je passais délicatement mes mains en le caressant sur ses côtes que je le senti, le petit coup de hanche qui guidait le tout. C’était effectivement ma première fois, ce qui me fit mal. Je lançais un cri de jouissance assez aigu. Mes mains, elle instantanément ce contractèrent en empoignant bien fermement la peau de mon compagnon et en cambrant encore plus que tout à leur mon corps. Je le senti continuer ses mouvements de bassin qui prenaient lentement un rythme régulier. J’eu le temps de me décrisper et de me calmer. Mes yeux avaient deux émotions bien distinctes qui les animaient. Celle qui avait envie de faire souffrir se misérable qui m’avait fait souffrir un court instant, mais aussi celle de le caresser ainsi que le serrer dans mes bras à jamais. Je respirais extrêmement fortement, car chaque élan donné me faisait de l’effet. Je redressais enfin ma tête l’embrassent. Je collais mes lèvres au siennes le plus possible tentant de venir mêler ma langue à la sienne. Mes mains elles cajolaient tendrement ses cheveux.  Nous avons passé un bon moment sensuelle en se partagent mutuellement  et à faire l’amour sous cette belle lune et ce doux ciel étoiler.

Lorsque nous eûmes passé à autre chose étendu l’un enlacé à l’autre, je le regardais droit dans les yeux admirant la douce couleur chaleureuse de ses prunelles. Le feu près de nous, était quasiment éteint. Que quelque braise brûlait encore. Je caressais sa nuque du bout de mes doigts m’assurant de rester bien près de corps. De mon autre main j’étais occupé de lui tenir la main. Il était la seule source de chaleur à laquelle j’avais besoin de me coller de plus que le feu n’en produisait pratiquement plus. Je fermais mes paupières sachant que je pouvais lui faire totalement confiance, je l’enlaçais et collais ma tête sur son torse chaud.

Une chose dont j’étais plus que certaine maintenant était que cette personne près de moi cette nuit, elle restera avec moi éternellement. Je ferais tout pour, même à le manipuler si je n’ai pas d’autre choix. Ma voie prit enfin forme et prononça très bas quelques mots vraiment dénudé de sens pour moi même...

« J'ai bien réfléchi et puis... Midori, je crois que, que je t'aime... »
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: [-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna]

Revenir en haut Aller en bas
 

[-16] Rendez-vous de minuit, feu de camp et baiser volé [PV Kokatsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Shikido :: Hors RPG :: Flood :: •Archives RP-